Retour sur le concert du 12 septembre 2021

Dimanche 12 septembre, notre association organisait son premier concert de la saison, présenté par un quatuor à cordes constitué de Valentin Broucke, Lyun-Clara Heo au violon, Hans‑Ljuben Richard à l’alto et Caroline Dauchy au violoncelle, associé à Marion André à l’orgue. Intervenant dans des ensembles prestigieux, ces jeunes musiciens ont interprété des œuvres de Bach, Mozart, Massenet et Albinoni.

Marion André est une pianiste, violoniste et organiste française. Après avoir été élève aux Conservatoires National de Région de Paris et de Saint-Maur en piano, orgue, violon, improvisation et écriture, elle se perfectionne au Conservatoire International de Musique de Paris, à la Royal Academy of Music de Londres (Master de piano), à l’université Sorbonne-Paris IV (master de musicologie) ainsi qu’au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles (Master d’orgue). Elle y reçoit l’enseignement de Pascal Nemirovski, Pascal Godart, Emmanuel Mercier, Chantal Fraysse, Eichii Chijiwa, Bertrand Cervera ainsi que Bernard Foccroulle, Éric Lebrun, Susan Landale, Christian Ott et Pierre Pincemaille.

Premier prix de l’Éric Thiman Competition et du concours Zonta Club de France, elle est activement soutenue par le Rotary Club. Marion André devient professeur de piano assistant au King’s College de Londres avant d’être pianiste accompagnatrice au conservatoire de Levallois-Perret et professeur de piano au conservatoire de Bois‑Colombes.

Organiste titulaire de l’église Notre-Dame de Chauny, elle se produit en soliste pour de nombreux festivals français dans les cathédrales et églises telles que Chartres, Aix‑en‑Provence, le Théâtre Impérial de Compiègne, Rouen, Toul, Paris, Béthune, Laon, Le Havre, Tours, ainsi qu’en Grande-Bretagne et en Belgique. Décorée de la médaille d’honneur du département de l’Aisne et de la ville de Chauny pour la création de sa pièce « Exode », trois poèmes de soldats morts au front mis en musique pour trio à corde baryton et orgue, en hommage aux victimes de la Grande Guerre pour l’année centenaire, Marion André enregistre pour l’année anniversaire de Carl Philipp Emmanuel Bach son premier CD sous le label quantum classique.

En 2018, elle obtient les diplômes d’état de piano et d’orgue, est lauréate du concours de la fonction publique et est nommée professeur de piano au conservatoire de Clichy. Depuis 2020, Marion André entreprend des études de direction d’orchestre à l’École Normale de Musique de Paris et est actuellement en Diplôme Supérieur dans la classe de Dominique Ruits et Julien Masmondet.

Né le 5 avril 1985 à Roubaix, Valentin Broucke commence le violon à 5 ans à l’école de musique de Wattrelos. En 2000, il obtient son Diplôme d’Études Musicales au CNR de Douai, dans la classe de Thierry Maurin. En parallèle, il se perfectionne auprès de Maurice Moulin. Il entre au CNSMD de Paris en 2003 dans la classe d’Ami Flammer.

Lauréat de la Fondation de France en 2005, il obtiendra son Diplôme de Formation Supérieure en violon (2007) et en musique de chambre (2009) en trio avec piano. Suite à ses études, il participera à plusieurs formations de musique de chambre, le Mosaïc Trio, l’ensemble Octalys, l’ensemble Maya, et aura l’occasion de profiter de l’enseignement de nombreuses personnalités reconnues : Hatto Beyerle, Emmanuelle Bertrand, Menahem Pressler, Diana Ligeti, Christophe Giovaninetti, Philippe Bernold, Daria Hovora, le quatuor Danel,…

Il intégrera également en 2008 l’ensemble Le Balcon, spécialisé dans la création contemporaine et l’interprétation sur instruments amplifiés. Il jouera à plusieurs reprises au sein de grandes phalanges orchestrales françaises (Orchestre de Paris, Orchestre National de Lille, Orchestre National de Metz, Orchestre National de Franche-Comté) et travaille régulièrement depuis 2009 au sein de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris. Il joue actuellement sur un violon de Maurice Mermillot (1890) et un archet de Louis Bazin.

Rêvant dès son plus jeune âge d’une carrière de soliste et soutenue par des grands noms du violon français tels que Nicolas Dautricourt, Amaury Coeytaux, Pierre Fouchenneret, Lyun‑Clara Heo est lauréate de concours pour jeunes comme Vatelot Rampal, Berlin International Music Competition,…

Entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2018 dans la classe de Stéphanie-Marie Degand, Lyun-Clara se découvre depuis un fort intérêt pour la musique de chambre et particulièrement le quatuor à cordes, intérêt qui la poussera à créer le quatuor Vigrid.

Après une année brillamment réussie ensemble dans le cadre de leurs études, le quatuor est invité par la Philharmonie de Paris pour des concerts-promenades au musée de la Cité de la Musique et a participé à l’Académie des Cordes en Ballade organisée par le célèbre quatuor Debussy à deux reprises.

Caroline Dauchy, née en 1999, intègre en 2006 la classe de Sophie Delcourt et de Marc‑Didier Thirault en 2010 au CRR de Reims. Elle y reçoit un DEM à l’unanimité avec les félicitations et est diplômée d’un premier prix de perfectionnement avec mention très bien.
En 2010, elle remporte le troisième prix du concours VioloncellenSeine et, en 2014, le 1er prix. La même année, elle remporte le troisième prix du concours Vatelot-Rampal et joue aux Flâneries Musicales de Reims ainsi que dans un conte musical aux côtés du comédien Smaïn.
En mars 2015, elle participe à l’émission « Les Jeunes Talents de nos régions » sur France 3 Champagne-Ardenne. L’été suivant, elle est sélectionnée pour participer à l’académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz afin d’étudier auprès d’Henri Demarquette. Elle recevra le prix Maurice Ravel de la ville de Ciboure et sera invitée à jouer aux Ravéliades de la ville de Ciboure.
Caroline a reçu les conseils d’Alexis Descharmes ainsi que les enseignements d’ Yvan Chiffoleau, Philippe Muller, Henri Demarquette et Gary Hoffman.
De mars à décembre 2017, elle joue sur un violoncelle prêté par l’association française « Talents et violoncelles » et intègre en septembre 2017 le CNSM de Paris, où elle suit actuellement les cours de Raphaël Pidoux.
Elle a participé en 2018 et 2019 à la session d’été et d’hiver de l’Orchestre Français des Jeunes et part en septembre 2020 en Allemagne pour une année scolaire afin d’y approfondir ses connaissances musicales. Elle forma également au cours de ses études au CNSMDP le quatuor Vigrid. L’ensemble participe en 2020 et 2021 à l’Académie des cordes en ballade du quatuor Debussy.

Après des études au pôle supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt, Hans‑Ljuben Richard intègre le CNSMD de Paris dans la classe de Sabine Toutain, établissement dans lequel il sera diplômé en alto et musique de chambre. Convaincu que la musique est un art social, Hans‑Ljuben ne cesse tout au long de ses études d’enrichir son expérience de la musique d’ensemble.
Membre fondateur de l’ensemble Daphnis, ils développent ensemble un répertoire nouveau par le biais d’arrangements et de transcriptions, et tentent d’amener la musique à des publics nouveaux grâce à des spectacles musicaux et des festivals itinérants. Il participe à la création du quatuor Vigrid, régulièrement invité par le quatuor Debussy, avec lequel il se perfectionne aujourd’hui au métier du quatuor à cordes.
Hans-Ljuben a aussi donné des concerts au sein de formations internationalement reconnues tel que le Royal Concertgebouw d’Amsterdam à la Seine Musicale ou encore l’orchestre Philharmonique de Radio France à la Philharmonie de Paris. En parallèle de sa formation d’altiste, Hans-Ljuben pratique la percussion au sein de l’ensemble Academy’x, ensemble champion d’europe et deux fois champion de France de « Marching Music Band ».